L’usage des boîtiers électroniques de réponses dans l’enseignement

Comprendre le véritable intérêt pédagogique des systèmes d’évaluation de réponses des élèves (SRS)

DYMO/Mimio annonce la disponibilité d’un livre blanc sur l’intérêt cognitif des boîtiers électroniques de réponses (SRS – Systèmes d’évaluation de réponses des élèves). Après le débat suscité par l’évaluation scolaire, l’usage de cette technologie pourrait laisser penser que ces boîtiers pourraient simplement apporter une aide objective au processus d’évaluation des élèves. Or, leur rôle est tout autre. Le bénéfice de l’usage de ces SRS dépasse le seul but de vouloir faciliter la mise en place de tests normalisés. Ils ont été essentiellement conçus pour favoriser l’apprentissage dans le cadre d’une pratique pédagogique axée sur l’interactivité.

Dans ce livre blanc en accès libre, Karen Mahon, Docteur en Psychologie de l’éducation, propose une étude complète sur l’usage de ces boîtiers électroniques d’évaluation (SRS) et une approche approfondie de la méthode à employer pour aider les élèves à apprendre plus facilement.

L’auteur souligne que l’utilisation occasionnelle de ces boîtiers, pour vérifier que les élèves ont bien compris la leçon ou pour maintenir leur niveau d’attention, n’est pas suffisante pour justifier pleinement de leur intérêt cognitif. Elle propose en conséquence quelques conseils concernant les pratiques pédagogiques identifiées comme étant efficaces à long terme à travers plusieurs expériences relatées dans ce livre blanc. En outre, elle suggère 12 recommandations d’usage issues des meilleures pratiques observées, susceptibles d’élargir sensiblement le niveau et la rapidité d’acquisition de toute une classe.

Autre avis qui conforte l’analyse effectuée par Karen Mahon dans ce livre blanc : le Conseil du Numérique (CNNum) précise dans son dernier rapport du 6 mars 2012 relatif au numérique à l’école, que les TICE favorisent notamment l’autonomie. « L’élève dispose en permanence de feedbacks au cours de son apprentissage. L’objectivité (sans le regard d’un tiers) et la fréquence de ces retours aident à relativiser l’erreur, favoriser la prise de risque et gagner en confiance. »

Pour mémoire, l’outil MimioVote est un système d’évaluation interactif et intuitif qui se compose d’un ensemble de boîtiers de réponses numérotés. Le système est fourni avec une série de modèles de questionnaires pour faciliter la création de questions/réponses personnalisables.

L’enseignant peut choisir entre les options QCM, vrai/faux, oui/non et de faire glisser le modèle sélectionné dans le logiciel MimioStudio. Il suffit alors de remplir les champs avec les propositions de réponses dans le cas des QCM ou de saisir la question qui appelle une réponse binaire. Le MimioVote est également compatible avec le logiciel de présentation Microsoft PowerPoint, ce qui permet à l’enseignant de pouvoir réaliser des questionnaires avec ce logiciel. En outre, il pourra importer une évaluation ou des jeux de questionnaires élaborés par d’autres enseignants ou des maisons d’éditions d’outils pédagogiques interactifs. Plus simplement, l’enseignant peut aussi poser des questions oralement à tout instant, tout en enregistrant les réponses sur l’ordinateur.